UMP Lyon, Droite Sociale Rhône

Archives mensuelles : juin 2009

Vendredi soir avait lieu à la salle des fêtes de Vienne une réunion-débat sur le thème de la réforme des collectivités locales en présence de Mr Courtois, sénateur-maire de Mâcon, orateur national.

De toutes les mesures, je pense que de loin, cette réforme est le plus importante à faire. Le constat est clair, la France est un mille-feuille administratif qui en plus de couter de plus en plus cher, est inefficace et illisible.  Les conséquences sont multiples :

  • Nous sommes face à une dilution des responsabilités (chose que nous connaissons bien pour avec problèmes les de sécurité de la RN7)
  • Un non-respect des territoires de compétence, chacune de ces « strates » cherchant à garder le maximum de compétences, il est fréquent de trouver des doublons, si ce n’est plus !
  • Une paperasserie énorme, des dossiers multiples et croisés pour un simple financement de projet.
  • Une hausse énorme des personnels de la fonction territoriale.

De plus, nous avons en France un demi-million d’élus locaux, nationaux, et Européen soit 1 élu pour 108 habitants ! Bref, s’il existe bien un « mammouth » qui mérite d’être dégraissé, c’est bien celui-là.

Lors de cette réunion, nous avons pu voir un certain nombre d’avancées qui vont dans le bon sens : simplification des niveaux administratifs et la clarification des compétences de chaque entité, réduction du nombre d’élus. Pour autant, je pense que cette réforme ne va pas assez loin, et c’est d’ailleurs ce qu’ont fait remarquer plusieurs personnes dans l’assemblée.

  • Pourquoi garder l’entité du département ?
  • Pourquoi ne pas encourager la fusion de communes ?

Des questions que je partage également, et auquel nous n’avons malheureusement pas eu de réponse claire.

À titre personnel, j’ai fait remarquer le caractère infondé de certains découpages départementaux dont Vienne était le meilleur exemple :
Nous sommes à 500 mètres du département du Rhône, nous sommes à 1h30 de la préfecture Grenoble, par départementale, à 20 minutes du cœur de Lyon, par TER. Notre Lycée public est dans le département du Rhône, nous partageons le musée archéologique, la passerelle. Regardez les soucis que nous ont posés ces deux derniers édifices. Regardez notamment la difficulté pour s’accorder entre les 2 départements lorsqu’il a fallu lancer les travaux de réparation de la passerelle ! Pourquoi cette barrière entre départements est si forte et problématique, alors que dans d’autres cas elle ne l’est pas : Saint Romain en Gal, ville du département du Rhône est bien membre de la CAPV ! Bref, à défaut de supprimer le département la moindre des choses serait de définir un nouveau découpage ! A ce sujet, je vous invite notamment à lire ma note volontairement provocatrice Vienne doit elle rester en Isère ?

La conclusion de cette note est pour moi la suivante : si beaucoup de citoyens sont convaincus du bienfondé de ces mesures, le blocage vient selon moi des politiques, des élus de tout bord qui tiennent fortement à leurs sièges et à leur carré de pouvoir. Et j’ai bien peur que cette réticence, uniquement politique, ne débouche que sur une mesurette. Un référendum d’initiative populaire irait bien plus loin à mon avis.

Partager/Enregistrer
Affiche du film Je profite de ce blog pour faire la promotion du film d’une amie Julia Alègre : Côte 304.
Un court métrage sur la Première Guerre mondiale vécue par ceux qui restent à l’arrière, partagés entre l’espoir et la peur.

Ce film dispose depuis peu d’un site internet que je vous invite à découvrir : http://www.cote304-lefilm.fr/

N’hésitez pas à en parler autour de vous et faire part de vos impressions à Julia Alègre.

Les travaux sont terminés sur la RN7, et voilà que les accidents reprennent : en milieu de semaine dernière, une voiture allant dans la direction de Vienne a tapé le terreplein central, arrachant au passage le panneau de signalisation de l’ilot. Samedi matin, dans le sens de la montée, une voiture a encore tapé la barrière en bois. L’automobiliste « ne roulait pas vite » selon ses dires et aurait glissé sur la plaque d’égout peu avant le virage. Cette plaque d’égout est située sur l’extérieur du virage, il est clair que cet automobiliste était déjà bien déporté sur la droite à l’entrée du virage. Je vous laisse vous faire une opinion en regardant les photos.

La fameuse bouche d’égout qui serait selon l’automobiliste responsable de la perte de contrôle du véhicule. A vous de juger.

L’impact sur la barrière, c’est toujours le même endroit, encore et encore ! Qu’attend on pour agir ?

En plaçant les listes de la majorité présidentielle très largement en tête, les électeurs français ont donné un signe fort et clair en faveur de l’Europe de l’action. Une Europe volontariste telle que l’avait fait Nicolas Sarkozy durant la présidence française de l’union européenne. Une Europe poussée par des femmes et des hommes d’action que sont les députés européens issus de la liste de la majorité présidentielle telle que l’incarnent Françoise Grossetête et Damien Abad. Une vraie réussite et un vrai espoir pour que cette Europe soit une Europe en mouvement et non une Europe de l’immobilisme.

Autre leçon de ce scrutin, les électeurs français et même européens ont également montré que l’environnement était également un thème cher à leurs yeux et devait être une des priorités de l’Europe.

Écologie, environnement, des thèmes également chers au gouvernement français. On l’a vu avec le Grenel de l’environnement, également au niveau de l’Europe avec le « paquet énergie climat » né sous l’impulsion là encore de la présidence de l’Europe de Nicolas Sarkozy.  Car, il est ainsi bon de rappeler que l’écologie ne doit pas être une question de partis politiques. L’écologie n’est ni de droite, ni de gauche !

En attendant une note d’analyse plus complète demain concernant les résultats des élections européennes, voilà quelques premiers chiffres concernant Vienne :

Liste Pourcentage Nombre de voix
Majorité présidentielle 28,79% 2 090
Europe Écologie 16,72% 1 299
Changer l’Europe maintenant avec les socialistes 19,02% 1 381
Modem 7,99% 580
Front National 6,14% 446
Front de gauche 5,08% 369
Pas question de payer pour leur crise (NPA) 4,42% 321
Debout la république 1,85% 134

L’ensemble des résultats de vienne sont disponibles sur cette page.

Twitter
Recherche
Galerie photo
Archives