Droite progressiste

Hier soir, vendredi 6 novembre 2009, à Meyrieu-les-Etangs, avait lieu une réunion publique avec Xavier Bertrand, ancien ministre, secrétaire général de l’UMP, Georges Colombier, député de la 7e circonscription, Michel Savin, président de l’UMP Isère, et Frédérique Puissat, la nouvelle secrétaire départementale, dans la perspective des élections régionales de mars 2010.

Lors de cette réunion, Xavier Bertrand a fait un point à l’exact mi-mandat de Nicolas Sarkozy, mesurant le chemin parcouru et celui à parcourir. Il a également profité de l’occasion pour expliquer de manière très pédagogique certaine les projets (parfois brulants) en cours (ou juste passé) comme la suppression de la taxe professionnelle, la taxe carbone, le débat sur l’identité nationale. Rappelant les raisons du succès de l’UMP aux Européennes de cette année, il a également lancé les futures élections régionales de l’année à venir en invitant les militants à débattre.

Cette réunion publique a été fortement enrichissante, j’ai pu, une fois de plus mesurer les talents de pédagogue de Mr Bertrand. Elle a été également l’occasion de sceller l’union sacrée en Isère dans les perspectives de 2010, un an après les ridicules frictions que notre fédération a connu.

D’autres photos sont disponibles dans la galerie

2 réponses à Réunion publique à Meyrieu-les-Etangs avec Xavier Bertrand

  • Belle performance en effet mais l’absence de debat me laisse un peu sur ma faim.

    Xavier Bertrand est revenu sur les idees forces qui fondent l’action du gouvernement: la valeur Travail, la valeur Famille, la valeur d’Identite Nationale, l’ecologie, la reforme des collectivites locales, etc..sans nier les difficultes telles que le deficit du budget ou de la Securite Sociale.
    A ce propos, il a souligne que la crise a coute 51 milliards de recettes. Certes, mais quid des 100 autres milliards de deficit, qui se monte au total a 150 milliards? comment les resorber? Il faudra bien le faire un jour, et j’aurais aime connaitre les pistes pour le faire. Puisque (heureusement) il n’est pas question d’augmenter les impots, quelles sont les economies envisagees? Le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux n’est pas a la hauteur du probleme. Alors????

    Sur la taxe carbone, nous avons eu droit aux envolees lyriques habituelles, et Xavier Bertrand a insiste que le systeme, non seulement serait fiscalement neutre, mais fera surtout changer les comportements.Il a cite en exemple le systeme de Bonus Malus pour les vehicules, et a pris a temoin la salle que personne (sauf une) ne payait le malus.
    Mais la question est alors: QUI PAYE LE BONUS??? L’impot, evidemment, et nous sommes ramenes au probleme precedent et au fait qu’avec 600 milliards de transferts sociaux, et avec plus de la moitie des electeurs qui ne payent pas d’impot sur le revenu,la France n’est plus une democratie.

    Bref, des questions dont on aimerait bien debattre de vive voix.

    JPL

  • C’est vrai qu’un débat à la suite de la réunion aurait été un gros plus. Je l’avais déjà souligné il y a quelques semaines lors de la réunion publique avec Mr Copé. Mais est-ce réalisable techniquement avec autant de monde ? Et ce avec un repas par la suite.
    Je pense également que la dette est un vrai problème et j’aurais aimé que Mr Bertrand aille plus loin. Je pense que les mesures actuelles ne sont pas suffisantes. Je proposerais même de lancer le débat sur l’utilité (ou non) d’un impôt minimal. Après tout, pourquoi la charge de la dette serait réservée à une minorité de Français qui payent des impôts. Et là je rejoins votre conclusion sur l’aspect non démocratique des impôts et les transferts sociaux.

Recherche
Twitter