UMP Lyon, Droite Sociale Rhône

Ma vie

« Hors sujet », personnel

image
1- Geourjon Christophe
image
2- Dagorne Laure
image
3- Chellali Saïdi-Ali
image
4- Desrieux Emilie
image
5- Pertosa Marc
image
6- Hurtrel Jeanne-Marie
image
7- Pelet Eric
image
8- Vincent Arlette
image
9- Sence Erwan
image
10- Monier Lucie
image
11- Barraud Daniel
image
12- Laurenceau Nathalie
image
13- Briffod François
image
14- Nicolas-Pizzuti Bernadette
image
15- Vialle Michaël
image
16- Bonnier Labrosse Catherine
image
17- Willem Aurélien
image
18- Rambaud Myriam
image
19- Soulery Quentin
image
20- Vianay Isabelle
image
21- Nhu Huy
image
22- Palmer Gaëlle
image
23- Gonon-Demoulian Raphaël
image
24- Barraux Dominique
image
25- Delaugerre Damien
image
26- Charbonnet Colette
image
27- Garay William


Je fais donc parti des 27 colistiers qui vont accompagner Christophe Geourjon et Laure Dagorne dans cette campagne pour les municipales dans le 7e arrondissement. Je suis très honoré de faire parti des colistiers de la génération Lyon de Michel Havard. Heureux de pouvoir défendre la vision humaniste, de ville à vivre que je partage avec Michel Havard.

Partager/Enregistrer

Je profite de ce début de janvier pour vous souhaiter une très bonne et heureuse année 2013 ! Que cette année soit synonyme de réussites dans vos entreprises, de santé et de prospérité, tant pour vous-même, que pour vos proches.

La nouvelle année étant synonyme de changements, 2013 sera pour moi le début d’une nouvelle aventure. En effet, après de nombreuses années d’engagement politique sur Vienne, j’ai décidé de m’investir sur Lyon, une ville dans laquelle je travaille depuis de nombreuses années, mais aussi dans laquelle je vis depuis plusieurs mois, si bien que cette démarche s’imposait d’elle-même.

Ces 6 années passées à Vienne, dans la ville qui m’a vue grandir, resteront pour moi une très belle expérience, et je tenais à remercier particulièrement Jacques Remiller (mon mentor en politique locale) mais également Patrick Curtaud qui tous deux m’ont chargé d’être mandataire financier de leurs campagnes respectives. Cette marque de confiance m’a particulièrement touché, faire campagne pour eux m’a permis de voir leurs qualités humaines exceptionnelles. J’ai également une pensée amicale pour Régis Collon, Hubert Denolly, Gérard Pempy, Claude Lacour, Flavie Bernard, Michel Savin, Mathieu Munoz, Sandrine Blanco, Sylvain Charreton, Annie Dutron, Gérard Odin, Jean-Claude Lassalle, la famille Imberton, la famille Pernet, la famille Garon, la famille Martineau, la Famille Chapuis, et de nombreux militants de la 8e circonscription dont les rencontres ont été personnellement très enrichissantes. Des amitiés sont nées, et je ne doute pas qu’elles perdureront, une belle page se tourne, une nouvelle commence au sein d’une équipe prometteuse autour de Michel Havard, avec comme objectif : La reconquête de Lyon en 2014 !

L'équipe UMP du 7e arrondissement de Lyon

L’équipe UMP du 7e arrondissement de Lyon

Vendredi soir dernier avait lieu les trophées de l’OMS 2012, et mon club, le Tir Olympique Viennois avait décidé de me mettre à l’honneur en me récompensant au titre de bénévole de l’année 2012.

Cette récompense me touche particulièrement, puisqu’elle vient récompenser 5 ans de travail auprès de personnes handicapées, mais surtout 17 ans au service du club.

Vous avez dû le remarquer, ces dernières semaines j’ai un peu de mal à tenir à jour ce cahier d’opinion pour des raisons personnelles et professionnelles. Néanmoins, suis présent sur Twitter (il est vrai qu’il est plus facile de publier 140 signes que d’écrire une note), et je vous invite à me suivre : @aurelienwillem.

J’en profite également pour faire la promotion du HashTag #DRRA lancé par la droite de la région Rhône-Alpes.

Il y a quelques semaines, le secrétaire de la fédération de l’Isère, conseiller général du canton Vienne nord, vice président du conseil général, membre de la commission déplacements, grandes infrastructures, routes, transports, et candidat PS aux élections législatives dans la 8e circonscription de l’Isère (oui, ça en fait du cumul) m’apostrophait concernant l’action « Touche pas à ma gratuité » lancée dans tout le département. Ce dernier argumentait (de manière quelque peu insistante) qu’en tant que mandataire financier du candidat Jacques Remiller, je devais inclure dans les comptes de campagne, les dépenses liées à cette action. Ne voyant pas le rapport, mais soucieux de respecter les règles, j’ai saisi la C.N.C.C.F.P. (Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques) sur le sujet :

Bonjour,

Je suis me mandataire financier du candidat UMP Jacques Remiller dans la 8° circonscription de l’Isère. On m’a interpelé sur une question particulière :
Il y a peu, le conseil général de l’Isère (tenu par le PS) a supprimé la gratuité des transports scolaires. Les élus (UMP) de l’opposition se sont emparés du sujet depuis un an, et ont publié dernièrement certains visuels (autocollants en pièce jointe) pour alerter l’opinion publique, et interpeler les conseillers généraux.
Or, il se trouve que dans la 8° circonscription, le conseiller général local par ailleurs membre de la commission déplacements, grandes infrastructures, routes, transports Erwan Binet (cf sa fiche au cg) est lui-même candidat aux législatives.
Pour ce dernier cet autocollant doit rentrer dans les comptes de campagnes. Pour moi, ce n’est pas le cas, car c’est bien le conseiller général qui est interpelé et non le candidat aux législatives. De plus ce visuel est produit par les élus d’opposition au conseil général et non par le candidat Jacques Remiller.

Pouvez-vous me confirmer que mon avis est exact.

Cordialement,

Aurélien WILLEM

Leur réponse est on ne peut plus claire :

Monsieur,

Dans le cadre des prochaines élections législatives, et sous réserve de l’appréciation collégiale de la commission et au regard des informations communiquées, je vous précise que l’autocollant avec le nom d’un candidat aux élections et un slogan en lien avec la suppression de la gratuité des transports ne peut être qualifié de dépense électorale dans la mesure où aucune référence n’apparait concernant les législatives.

J’ai aussitôt transmis cette réponse au candidat PS, sans réaction de sa part, j’ai donc décidé de rendre publique cette décision, et ce, dans un souci de transparence.

Twitter
Recherche
Galerie photo
Archives