UMP Lyon, Droite Sociale Rhône

Politique

Tous les articles en rapport à la politique

Nicolas Sarkozy et Jean-Pierre Jouyet accompagnés de Brice Hortefeux

La prise en charge de l’UMP de l’amende de 363 615 euros, infligée à Nicolas Sarkozy par le Conseil constitutionnel en juillet 2013 pour le dépassement de son compte de campagne est au cœur de l’affaire Fillon-Jouyet. Comme à mon habitude, je ne commenterai pas l’aspect juridique, néanmoins, je vous invite à lire cet article de l’Express : Pourquoi Fillon est persuadé que l’UMP n’aurait pas dû payer l’amende de Sarkozy. Cet article revient en détail sur ces aspects juridiques et  évoque les casquettes multiples de Philippe Blanchetier.

En ce qui me concerne, c’est le plan moral qui m’intéresse. En effet, en tant que militant UMP, l’usage fait de nos cotisations me concerne directement. Mon étonnement, pour ne pas dire mon dégoût, repose sur des faits très simples :

À la vue de ces éléments, je ne peux pas comprendre que Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l’UMP, qui se targue de revenir dans l’arène politique par devoir, n’a pas eu la délicatesse de régler lui-même cette amende.

 

Bruno Le Maire

Le 29 novembre, les militants UMP seront appelés à choisir le futur président de l’UMP. Après les nombreux scandales qu’a vécu l’UMP, la question n’est pas seulement un choix d’homme, mais c’est la survie du parti qui est en jeu.
Ainsi, il ne fait aucun doute pour moi que le seul à même de renouveler l’UMP, le seul à incarner le rassemblement de notre famille politique, c’est Bruno Le Maire.
Durant des mois, il a fait une campagne de terrain, prit le temps d’écouter les militants, bâtit un projet solide, c’est pourquoi j’avais fait le choix de le parrainer, et c’est pourquoi le 29 novembre, je vous invite a voter pour Bruno Le Maire.

Strasbourg manifestation contre le mariage pour tous

Ce weekend avait de nouveau lieu un énième rassemblement de la « manif pour tous », près de 2 ans après le vote de la loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe.

J’insiste sur le énième, car c’est avec une certaine lassitude que je vois perdurer ce mouvement anachronique. Une lassitude encore plus importante quand je vois l’énergie dépensée, pour un sujet… Mineur (voir ma note « que d’énergie dépensée pour une histoire de mariage »). Je suis également extrêmement mal à l’aise de voir autant d’élus UMP faire parti du cortège.

Mais au delà ce débat sur le mariage, c’est cette tentation ultra-conservatrice d’une partie de la droite qui effraie. En effet, à l’instar du « tea party », s’agrège autour de la manif pour tous une frange de la population qui ne remet pas seulement en cause le droit de personnes homosexuelles de d’officialiser leur union, mais qui remettent également en cause l’avortement (lorsqu’il a été question de supprimer la notion de « détresse » pour le recours à l’IVG), la loi Leonetti (autour des sujets d’actualité comme Vincent Lambert). Ainsi, au grès de mes échanges sur les réseaux sociaux atour de ces sujets, j’ai été profondément choqué par certains propos émanant de nos militants.

A l’heure de l’élection d’un nouveau président de l’UMP, j’espère que ces voix ultraconservatrices ne trouverons pas un écho trop important ni dans le nouvel organigramme et ni dans le programme.

Aujourd’hui votaient les 2974 Grands Électeurs du Rhône pour l’élection sénatoriale dont voilà le résultat :

Listes candidates Voix % exprimés Nb Sièges
1 Spartacus 69
(Liste conduite par M. Alain Guillon)
25 0,75
2 Liste Bleu marine pour nos villes et nos villages
(Liste conduite par M. Christophe Boudot)
163 4,91
3 Liste Au cœur de nos territoires
(Liste conduite par M. François-Noël Buffet)
1 252 37,73 4
4 Liste Le Rhône en confiance avec Gérard Collomb
(Liste conduite par M. Gérard Collomb)
866 26,10 2
5 Liste Pour le Rhône et la métropole de Lyon
(Liste conduite par M. Michel Mercier)
515 15,52 1
6 Liste Debout la République
(Liste conduite par M. Gerbert Rambaud)
35 1,05
7 Liste Défendre et promouvoir nos territoires
(Liste conduite par M. Martial Passi)
308 9,28
8 Liste Europe Écologie Les Verts
(Liste conduite par Mme Raymonde Poncet)
143 4,31
9 Liste Première alliance
(Liste conduite par M. Matthieu Chauvin)
11 0,33
Abstention 36 1,05
Blanc 50 1,47
Nuls 31 0,91

Sont donc élus sénateurs :

  • Pour la droite :
    • François-Noël Buffet (UMP)
    • Elisabeth Lamure (UMP)
    • Michel Forissier (UMP)
    • Catherine Di Folco (UMP)
  • Pour le centre :
    • Michel Mercier (UDI)
  • Pour la Gauche :
    • Gérard Collomb (PS)
    • Annie Guillemot (PS)

Départ Sarkozy

C’est la fausse intrigue du moment : Reviendra, reviendra pas. Alors que depuis le 6 mai 2012, il ne fait aucun doute que Nicolas Sarkozy fera tout pour revenir en politique, la seule question est de savoir quand. Mais à contrario de nombreux militants UMP, je fais partie de ceux qui ne jugent pas opportun un tel retour.

Quel bilan de Nicolas Sarkozy ?

Depuis la défaite du 6 mai 2012, il n’y a, à mon gram dam, eut aucun véritable inventaire politique de ces dernières années. Pourtant, il serait souhaitable de comprendre les raisons des échecs électoraux de l’UMP sous la présidence de Nicolas Sarkozy :

  • Municipales 2008 : Victoire de la gauche.
  • Régionales 2010 : Victoire de la gauche
  • Cantonales 2011 : Victoire de la gauche
  • Sénat 2011 : Victoire de la gauche, un exploit jamais arrivé en 50 ans !
  • Et plus directement, la présidentielle de 2012.

Si l’on s’attarde sur la présidentielle 2012, il ne fait aucun doute que l’élection de François Hollande n’a pas été fait sur un vote d’adhésion, mais sur un vote de rejet de Nicolas Sarkozy. Pourquoi ? Était-ce dut à sa politique ou à sa personnalité ?

Les affaires

Difficile de dissocier Nicolas Sarkozy des affaires judiciaires dont il fait l’objet, sans condamnation pour le moment, il faut le souligner. Je n’ai pas l’intention de commenter l’action judiciaire, ainsi je me garderai de tout commentaire sur le sujet, je fais pleinement confiance à la justice.  Pour autant, je m’interroge sur les possibles répercussions pour l’UMP, déjà très fragilisée, si la principale actualité de son futur président se résume à une actualité judiciaire, quelle qu’en soit l’issue.

De plus, si l’on regarde l’affaire Bygmalion, et ses principaux protagonistes :

Si avec ça, on rajoute Patrick Buisson et ses enregistrements, une chose est sûre, c’est que Nicolas Sarkozy est coupable au moins d’une chose : celle de mal s’entourer !

On ne peut pas être et avoir été.

Si Nicolas Sarkozy venait à se représenter en 2017, ce serait pour lui sa 3e campagne présidentielle consécutive après celle de 2012 et 2007. En quoi le Nicolas Sarkozy de 2017 sera différent de celui de 2007 et de 2012 ? Va-t-il réenchanter les Français ou va-t-il leur provoquer de la lassitude ?

N’aurait-on pas plutôt intérêt de tourner la page, et de faire confiance à l’expérience de personnes comme François Fillon ou Alain Juppé, ou bien se tourner vers de jeunes prometteurs comme Laurent Wauquiez, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet ou même Xavier Bertrand ? Nous avons plutôt intérêt à aller de l’avant plutôt que de vivre dans le passé.

Twitter
Recherche
Galerie photo
Archives