UMP Lyon, Droite Sociale Rhône

NPA

Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme et membre du PS (dont il a été secrétaire national du Parti Socialiste chargé des questions de société de 2003 à 2008) nous livre sa vision du PS dans une vidéo choc.

Sa vision sur le PS et sur la gauche en général est celle que je dénonce régulièrement sur ce blog : Conservatisme, parti replié sur lui même, vision du monde qui s’arrête en 1960, danger du NPA, vision totalitaire de la gauche etc.


Malek Boutih : pourquoi le PS ne gagnera plus !
Partager/Enregistrer

Une fois de plus la gauche se montre sectarisme, oubliant le respect de l’autre, le dialogue et la tolérance :

Le ministre de la culture, Frédéric Mitterrand, n’est pas le bienvenu à la Fête de l’Humanité. C’est en tout cas ce que lui ont signifié plusieurs dizaines personnes à son arrivée dans les allées de ce rendez-vous de rentrée politique du PCF. « Mitterrand dehors ! », ont-elles lancé alors que le ministre de la culture, arrivé à 16 heures, se rendait au stand du livre de la Fête de l’Humanité. Des insultes ont également fusé: « Mitterrand racaille ! », « social-traître » et « cass’ toi pauvre con »

Source : lemonde.fr

En conspuant de cette manière le ministre de la Culture, cette extrême gauche a montré un visage d’un autre temps, bien loin de ce que l’on peut espérer en démocratie.

MAJ : Décidément, les militants de l’extrême gauche et du NPA font encore preuve d’une totale absence d’intelligence et de tolérance, puisque cette fois c’est le ministre du Budget, invité par les organisateurs qui a été insulté et victime d’intimidation. Quel bel exemple de sectarisme qui gangrène notre démocratie.

Source:  AFP

Extraits tirées de l’article du monde: Des militants du parti de M. Besancenot dénoncent un « bug démocratique ».

Le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) connaît ses premiers remous. [...] Les élections européennes de juin doivent donner la mesure de leur nouvelle audience. C’est pourtant sur cette échéance que s’est greffée la première discorde interne.
[...]
Le nouvel exécutif a été entériné de la même façon. Les deux sujets avaient été préparés par l’ancienne direction de la LCR. Cette maîtrise des décisions par le cercle proche de M. Besancenot a fait grincer dans les rangs des nouveaux adhérents.

La première salve est venue des militants de l’Appel et la pioche, un collectif de salariés et précaires qui organise des pique-niques sauvages dans les supermarchés. Dans une lettre ouverte, ses animateurs rappellent qu’« en lançant le NPA, la LCR avait annoncé la couleur : faire le pari du renouvellement », ajoutant qu’ils y avaient cru « dur comme fer ». Mais « après la première réunion du CPN, nous fûmes nombreux à avoir la gueule de bois », poursuivent-ils, dénonçant en vrac, des têtes de liste présentées « sans discussion », un exécutif désigné sans appel à candidatures, et surtout, une direction « provisoire » qui décide de tout.

« C’est l’ancienne LCR et les gens qu’ils placent qui sont dans la direction. On a raté le coche de la démocratie« , assure Simon Cotin-Marx, uns des animateurs du collectif.

La critique a été relayée par des motions de protestations de plusieurs comités, notamment dans le Tarn, la Charente, à Saint-Nazaire ou à Angers, qui ont dénoncé la « dépossession » des adhérents. La déception est aussi perceptible sur le site de discussion d’extrême-gauche, Forum marxiste révolutionnaire, où quelques militants ont fait aussi part de leur amertume.

« On a tous ressenti un manque d’information et de discussion dans les comités », remarque Victor Purcel, militant de l’Appel et la pioche. « Cela a été un vrai bug démocratique« , dit encore Leila Chaibi, elle aussi animatrice du collectif [...]

Bref, le NPA commence à montrer son vrai visage, un visage qui n’est pas sans nous rappeler ce que l’on peut voir le tout aussi tristement connu Extrême de droite le Front National : Souvenez vous comment a été imposé Marine Le Pen dans le parti, et ce sans l’avis des militants.

NPA - Votez terrorisme

De droite comme de gauche, les extrêmes sont dangereux pour la démocratie

C’est l’histoire d’une tragédie en 3 actes a commencé il y a une semaine avec le vote des militants pour les diverses motions. Le premier acte commence par un flop puisque à peine plus de 51% des militants ont fait l’effort de voter. Une faible participation qui en dit long sur la fracture entre le parti et ses militants. Le résultat quand a lui est tout aussi grotesque puisque aucune motion n’arrive à avoir une majorité. Pire encore, la motion défendue par la direction sortante n’arrive pas en tête. Et pour conclure ce premier acte, Mr Mélenchon représentant l’aile gauche, claque la porte du parti pour aller fricoter avec le NPA.
Entre les 2 actes, un entracte absolument grotesque avec notamment la fausse attente de Mme Royal à dévoiler son jeu et se porter officiellement candidate :« J’en ai l’envie » disais t’elle avant de vraiment se lancer. Comme si l’on en doutait encore, et comme si prendre les militants socialistes pour des imbéciles était la bonne chose à faire.
Vient le 2° acte, celui des complots, trahisons, et autres magouilles purement politicienne : le congrès de Reims. Sensé faire la synthèse des motions avec des visions parfois complètement opposées. Ce dernier a plutôt fait l’étalage des divisions, rivalités et rancœurs des candidats à sa succession avec le départ en cours de négociations de Mme Royal. Bref ce qui devait rassembler a fini par balkaniser complètement le parti et ce malgré les déclarations d’intention.
Le 3° acte arrive la semaine prochaine, et devrait désigner un 1° secrétaire. Mais on se demande où tout ça va finir. J’avoue être circonspect sur l’attitude des cadres du PS plus intéressés par leur carrière personnelle, qu’aux problèmes des Français. En même temps, il n’y a rien de surprenant, depuis quelques temps à quoi rimait l’opposition hormis un conservatisme néfaste pour la France soupoudré d’une série de petites phrases creuses contre le gouvernement ? Avions nous un vrai débats d’idées tel que se devrait être une vraie opposition ? Et ce sont eux qui souhaitent diriger un jour la France ? Nous avons là un parti vide de sens, sans ligne claire, boudé par sa base, tiraillé par son aile gauche historique mais complètement obsolète et par les ambitions personnelles de ces cadres à 100 000 lieux des attentes des Français.
Et ce constat nous pouvons le faire à tous les niveaux, nationale comme je viens de la décrire, mais aussi local : A vienne également la guerre des chefs a bien lieu derrière les sourires d’apparence, mais au lieu d’un « TSS » (tout sauf ségo) c’est un tout sauf Laignel organisé par les historiques et dont Mr Binet devrait récolter les fruits qui a lieu en coulisses. Le décalage avec les militants est tout aussi visible qu’au niveau national puisque le taux de participation était encore plus faible que le national, mais aussi parce les consignes de vote du secrétaire Erwann BINET n’ont pas été écoutées. Enfin, le manque de contre proposition national est également présent au niveau local, participez à un conseil municipal et vous n’y verrez qu’un café théâtre remplis de petites phrases sans intérêts, des départs théâtraux, d’une unique volonté de blocage. Bref, une opposition grotesque ne regardant que son nombril et son intérêt personnel, n’écoutant pas les Viennois, et qui n’assume pas son rôle (absence lors de conseils municipaux, absence lors de manifestation, absence lors des commissions). Pour la partie visible, les manifestation publique, j’en avait parlé lors du salon de l’OMS snobé par l’opposition, mais ça été encore le cas lors du 11 novembre. Bref, il est temps que ça change à tous les niveaux !


Allez, pour se détendre un peu, visitez la PSacademy

Décidément la LCR (ou le futur NPA) n’en finit pas d’alimenter la polémique, puisqu’après les liens douteux avec Action direct que j’avais dénoncé dans ce billet NPA – Votez terrorisme, voilà que le parti d’extrême gauche sombre dans l’antisémitisme de bas étage en soutenant Siné, ex-dessinateur de Charlie Hebdo, licencié après avoir fait paraitre des dessins antisémites, comme vous pouvez le vérifier sur leur blog : Pétition de soutien à Siné avec près de 2.000 signatures, selon ses proches.

Une dérive de plus, qui permet peu à peu de prendre conscience du vrai visage de ce parti qui n’a rien à envier au Front National de Mr Le Pen.

NPA - Votez terrorisme

De droite comme de gauche, les extrêmes sont dangereux pour la démocratie

Twitter
Recherche
Galerie photo
Archives