Droite progressiste

Le FN au second tour ?

Coup de tonner dans le monde politique ce weekend, 2 sondages (voir le premier sondage, et le second) donnent coup sur coup Marine Le Pen en tête du premier tour de l’élection présidentielle si elle avait lieu maintenant ! Certes, il faudra nuancer la portée de ce sondage, les élections étant dans 14 mois, et on ne connait pas la liste définitive des candidats ni même les programmes. Pour autant, il faut bien voir ici une poussée de l’extrême droite, pas besoin de sondage, une présence sur le terrain, une écoute auprès des Français suffit.

Comment réagir ?

Alors il y a plusieurs façons de réagir, celle de la gauche, qui diabolise le FN et condamne ses électeurs. On connait le résultat : le 21 avril 2002 et Mr Le Pen au second tour. Je n’aurais pas cette approche, certes, on peut regretter une montée des extrêmes, mais en agissant de la sorte depuis 30 ans le FN n’a pas diminué, bien au contraire. Je pense que plutôt que de pleurer devant les conséquences, il serait plus intelligent de se pencher sur les causes.

Pourquoi le FN monte ?

Je ne pense pas que les intentions de vote pour Marine Le Pen soient uniquement guidées par le racisme ou l’Islamophobie. Oui, ce sont des raisons, mais elles ne sont pas les seules. À mon sens, je crois que c’est plus le signe d’une exaspération générale de la part des Français envers nos politiques. En effet, comment ne pas être tenté par un vote sanction lorsque l’on voit les affaires Woerth ou bien pire encore, le scandale Guerini ? Comment ne pas être tenté par un vote sanction en l’absence d’opposition crédible ? Comment ne pas être tenté par un vote sanction lorsque l’on voit le bal des prétendants pour 2012 ?

Rétablir la confiance

En outre, en période de crise (postcrise dans notre cas), l’histoire nous a montré qu’il était fréquent que les extrêmes de gauche comme de droite, grâce à des discours simplistes, captent un électorat laissé à l’abandon des partis dit « traditionnels ». On notera ici que cette hausse se fait plus en faveur de l’extrême droite. Sans doute Mr Melenchon, après avoir été près de 30 ans sénateur PS et ministre, et en dépit de ses vrais faux coups de gueule, a du mal à passer pour autre chose « qu’un candidat du système ». Ce constat conforte mon argument de défiance vis-à-vis du système politique, la crise économique ayant laissé place à une vraie crise de confiance. À mon sens ce qui fera baisser le FN c’est tout d’abord que les partis politiques soient irréprochables, il faut être intraitable envers les moutons noirs qui discréditent la parole politique et le travail d’une majorité d’élus qui n’ont rien à voir avec ces moutons noirs.

Ne pas laisser seul le FN traiter certains sujets

Rétablir la confiance, mais pas que, il faudra également ne taire aucun sujet. Les électeurs ne doivent pas se sentir à l’abandon face à certaines situations. Il est possible, et l’on doit pouvoir parler d’immigration, de sécurité, d’incivilité dans tous les partis politiques sans tomber dans le racisme, afin que d’autres analyses, d’autres voies que celle du FN soient présentes sur ces sujets (voir notes Vienne inaugure le premier débat en Isère sur l’identité nationale et osons débattre sur l’identité nationale). Les extrêmes ont un discourt, simpliste, à nous de montrer que d’autres solutions sont possibles. Ne faisons pas la technique de l’autruche ou pire dans le déni comme le fais la gauche sur ces sujets. Si l’on ne veut pas que ces sondages se réalisent, c’est à nous d’agir… Vite, il ne reste que 14 mois !

A lire également:

8 réponses à Que faire face à la montée du FN ?

  • Pourquoi le FN monte? La réponse me semble toute simple. Au delà de la crise économique qui peut entraîner une montée des extrêmes comme tu l’as dis, je pense que c’est d’abord le signe d’un mécontentement des français à l’égard du président et du gouvernement.

    Cela fait des années que N. Sarkozy est au pouvoir et les résultats ne sont pas au rendez vous. Il y a beaucoup de discours mais qui ne sont pas suivi d’actes. Le président tente d’utiliser des thèmes comme la sécurité, l’immigration pour marquer le clivage droite/gauche et rallier à lui les électeurs du FN. Mais cette technique ne marche plus, car encore une fois les actes ne sont pas conformes aux discours.

    Au niveau de l’immigration, autant de personnes viennent en France qu’avant et l’immigration de travail ne progresse pas (où est l’immigration choisie???).
    Les régularisations se font au cas par cas, relevant ainsi de l’arbitraire de l’administration (je pense au cas de Najla Lhimmer qui a été régularisée alors que son expulsion au Maroc été justifiée et conforme au droit.

    Au niveau du culte musulman, je pense qu’il y a une instrumentalisation de cette question qui est scandaleuse. Parler des problèmes de l’islam de France ok, mais jouer avec cette question ne fait que donner raison à Mme Le Pen! Je pense que dans ce domaine il n’y a pas besoin de trop de discours, ce sont les actes qui comptent. Pour les prières de rue, il suffirait d’envoyer les flics pour dégager l’espace public anormalement occupé. Manque de courage…

    Et au niveau de la sécurité, c’est un échec total du président et ancien ministre de l’intérieur. Il y a moins de policiers dans toute la France (merci la RGPP!) pourtant la sécurité est censée être une priorité… Les zones de non droit n’ont pas disparu en France, notamment en banlieue parisienne. De plus, la justice connaît toujours les mêmes maux, la réforme de la carte judiciaire n’a rien réglée, les pervers sexuels sont relachés sans suivis et quand il y en a un qui fait la une de l’actu on propose une nouvelle loi.

    L’arrivée de Marine Le Pen à la tête du FN avec sa stratégie de « normalisation » ne va faire qu’inciter les français à se tourner vers elle puisque le président en place ne fait que parler des problèmes sans apporter de solutions.

  • Attention, tout l’est pas de la faute du gouvernement actuel, cette vision partisane est forcément simpliste.
    Dans ma note j’ai bien insisté sur la progression continue du FN depuis 30 ans !
    Il n’y avait pas de débat sur l’Islam en 2002 lorsque Le Pen père est arrivé au second tour, et à l’époque Mr Sarkozy n’était pas au gouvernement… Quand Marine Le Pen surfe sur le « tous pourris », le mot « tous » concerne aussi bien la droite que la gauche…
    Quand au courage évoqué dans l’argumentaire, ne doit-il pas venir également des collectivités locales ?

  • Je n’ai jamais dit que tout est de la faute du gouvernement actuel, bien sûr que le FN n’est plus ce qu’il était il y a 30 ans, il a beaucoup progressé. Peut être même que la gauche au pouvoir a favorisé la montée du FN pour diviser la droite…c’est une thèse qui peut être tout à fait valable si l’on se rappelle du mode de scrutin aus législatives dans les années 80 avec l’arrivée à l’AN de deux députés frontistes.

    Moi je dis simplement qu’aujourd’hui le gouvernement que tu soutiens joue avec le feu et est responsable de la montée du FN. Les débats lancés par ton parti ou le gouvernement me semblent important et essentiel, je ne suis pas pour occulter les vrais problèmes… Si l’islam, certains étrangers posent problèmes je pensent qu’il faut en parler et agir concrétement pour justement ne pas favoriser l’extremisme d’où qu’il soit. Cependant si on se réfère aux débats sur l’identité nat et maintenant sur la laïcité, j’ai plutôt l’impression qu’il s’agit de manoeuvre pour faire diversion:
    – le débat sur l’identité nationale a été lancée après les affaires Jean Sarkozy et Mitterand, à l’approche des élections régionales
    – aujourd’hui c’est pareil, il y a eu les affaires de MAM et son conjoint, et les élections cantonnales qui sont pas toutes proches

    Je pense que ces débats cités précédemment sont importants et doivent être débattus sans langue de bois, mais la façon dont ils ont été lancés et menés n’est pas convenable.
    Résultat des courses: je me demande toujours à quoi a bien pu servir ce débat? qu’est-ce qu’il en est ressorti? Sur la laïcité et l’islam ça va être pareil, on connait déjà tous la situation de l’islam en France, on en a beaucoup parlé avec la commission d’enquête sur le voile intégral, maintenant je crois que le temps n’est plus au débat mais à l’action.

  • Je ne crois pas que les débats sont la cause de tout. Crois tu vraiment que l’opinion des Français se soit métamorphosé comme par enchantement via les débats ?
    Je trouve également particulièrement hypocrite de critiquer la façon dont ont été mené les débats lorsque l’on sait que le PS n’a pas voulu y participer.
    Toujours est-il que celui sur l’identité national a été très bien mené à Vienne. D’ailleurs, je t’invite à lire ma note sur le sujet.
    Je reste sur ma position que c’est la classe politique, dans son ensemble qui est responsable de cette monté, et que c’est la classe politique, dans sont ensemble qui est rejeté au travers de ce vote FN. Maintenant, on peut chercher à dire « C’est toi le plus responsable » « non c’est toi » pendant 10 ans, ou bien agir. Personnellement, je préfère agir !

  • Cher aurélien,

    Peut(être pourrons nous en parler en réel. Un débat public, à Vienne justement…
    Dorénavant, vous avez notre adresse…..

Recherche
Twitter