Droite progressiste

Mes derniers articles à la une :

Mes derniers Tweets :


Me suivre :

Flux RSS du siteMe suivre sur TwitterMe suivre sur FacebookMe suivre sur LinkedinMe suivre sur Viadeo

 

Qui suis-je :

Aurélien WILLEMÂgé de 36 ans et habitant Bonnefamille (Isère), je travaille depuis plusieurs années dans l’informatique à Lyon.

Je me suis engagé en politique en 2002, suite à l’électrochoc du 21 avril. Cet engagement m’a valu d’être élu étudiant (CEVU et Conseil UFR), mais également d’être responsable jeune UMP dans la 8e circonscription de l’Isère (de 2010 à 2011). J’ai été également mandataire financier pour les élections cantonales de 2011 et législatives de 2012, toujours derrières des candidats UMP. Je me suis régulièrement engagé localement, sur Vienne (Isère) d’où je suis originaire, mais aussi sur Lyon où j’ai vécu plusieurs années.

Aujourd’hui, j’ai pris du recul sur ma famille politique, je reste néanmoins ancré à droite, une droite progressiste, attaché à mes valeurs de Gaulliste social, humaniste et europhile. J’ai soutenu Alain Juppé durant la primaire ouverte de la droite et du centre en 2016. En 2017, j’ai soutenu Emmanuel Macron.

Quoi de neuf dans la blogosphère de droite :

Et après?

Ne rien faire en Syrie, c'était signer l'arrêt de notre impuissance et de notre indignité face aux agissements monstrueux d'un régime criminel. Les comparaisons avec la deuxième guerre du golfe et l'intervention en Libye ne sont pas pertinentes. Il y aurait beaucoup à dire à ce sujet. En tout cas, c'est en Syrie que la ligne rouge de l'utilisation des armes chimiques a été à plusieurs reprises franchie, en violation flagrante du droit international et malgré des avertissements répétés. Laisser faire, c'était décrédibiliser durablement des traités qui protègent aussi nos peuples. Agir, c'est évidemment prendre des risques. Des risques élevés. A ... lire la suite ...

samedi 14 avril 2018

Source : Alain Juppé