Droite progressiste

L’élection présidentielle 2017 est lancée, les 11 candidats sont maintenant officialisés, nous aurons le choix entre :

  • Nicolas Dupont-Aignan
  • Marine Le Pen
  • Emmanuel Macron
  • Benoît Hamon
  • Nathalie Arthaud
  • Philippe Poutou
  • Jacques Cheminade
  • Jean Lassalle
  • Jean-Luc Mélenchon
  • François Asselineau
  • François Fillon

Les 11 candidats à la présidentielle 2017, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Jacques Cheminade, Jean Lassalle, Jean-Luc Mélenchon, François Asselineau, François Fillon,montage JDD

Aujourd’hui mon choix dépasse le simple clivage droite gauche, il se fait sur un ensemble de valeurs et de thèmes sur lesquels je me retrouve.

Je souhaite plus d’Europe :

Ainsi, j’ai besoin d’entendre un candidat résolument européen. Ma conviction est que seule une Europe forte nous permettra de relever les défis de demain. Pour moi l’intégration européenne doit encore aller plus loin, je souhaite une Europe de la défense, je suis même favorable à une Europe fédérale.

Une France indépendante :

À l’instar de la politique internationale de De Gaulle, je souhaite que la diplomatie française soit celle « des mains libres ». C’est-à-dire aucune féodalisation à une puissance étrangère. Il y a 14 ans, j’étais extrêmement fier du discours de Dominique de Villepin aux Nations unies, je souhaite qu’aujourd’hui la France puisse porter une voix indépendante.

Je souhaite une politique de l’offre :

Sur les sujets économiques, je reste un partisan du libéralisme et de l’économie de marché. Je suis pour une politique de l’offre. Pour autant, je suis attaché à notre modèle social. De même si je souhaite lutter contre la gabegie, sur la nécessité de diminuer notre dette et sur un recentrage de l’état sur ses fonctions régaliennes, je reste attaché au service public. Ainsi, je suis fier de nos fonctionnaires sur le terrain, qu’ils soient dans les forces de l’ordre, dans l’éducation, les hôpitaux, etc.

L’écologie au service de l’économie :

L’écologie est un marqueur important, je suis sensible au développement durable et aux économies d’énergies. De plus, j’estime que ces 2 axes qui privilégient le long terme au court terme peuvent être vecteurs d’emplois.

Pas d’état policier :

Sur le thème de la sécurité, je déplore un empilement de lois liberticides ces dernières années au nom de la lutte contre le terrorisme. Selon moi la direction prise est dangereuse en plus d’être inutile. J’estime que l’arsenal législatif est suffisant, si encore on s’en donnait les moyens (cf. ma note : Commençons par appliquer nos lois en s’en donnant les moyens !). Ainsi je suis contre toute mise en place d’une surveillance globalisée, ou d’un état policier.

Plus de transparence :

Limitation des mandats

Sur nos institutions et sur le fonctionnement démocratique, si je suis attaché à la Ve république qui nous permet une stabilité, je souhaite un certain nombre d’ajustements : Fin réelle du cumul des mandats, limite du nombre de mandats dans le temps.

#ParlementTransparent

De même, l’affaire Fillon a mis en exergue un certain nombre de pratiques, qui en 2017 ne sont plus acceptables. J’estime que nos élus doivent être plus transparents. Ainsi, je souhaite que les indemnités représentatives de frais de mandat (IRFM) soient rendues publiques.

À l’instar de ce qui ait fait au parlement européen, les « emplois familiaux » au titre d’assistant parlementaire, devraient être interdits. Il me semble également qu’un statut de l’attaché parlementaire soit créé, avec une fiche de poste associée.

Je trouve également anormal que les comptes du parlement soient contrôlés par les parlementaires eux-mêmes.

Je suis également très réservé sur l’usage qu’est fait de la réserve parlementaire qui ouvre les portes du clientélisme.

Égalité des droits :

Mais c’est sans doute les sujets de société qui retiennent particulièrement mon attention. Ainsi à rebours de la majorité de ma famille politique, j’estime que le mariage pour tous a été une avancée majeure et qu’il est impensable d’envisager un quelconque retour arrière ou une quelconque distinction de droit entre les couples. Je déplore également qu’en 2017 on doive encore débattre du droit des femmes et notamment de l’IVG. C’est d’ailleurs pourquoi depuis 2014 je suis opposé à la « manif pour tous » puis à son émanation politique « sens commun ».

En marche avec Emmanuel Macron !

Comme l’a souligné Alain Juppé dans sa conférence de presse du 6 mars, une radicalisation de la base LR s’est opérée. Si bien qu’aujourd’hui, j’ai énormément de mal à me retrouver dans la famille politique dans laquelle j’ai milité de nombreuses années.

Cette radicalisation, je la perçois également au travers plusieurs personnalités politiques que j’ai pu soutenir il y a quelques années. Certains propos sur les réfugiés, sur le mariage pour tous, la remise en cause de nos institutions sont autant de Rubicon qu’il ne fallait pas franchir.

Au final, sur les 11 candidats, Emmanuel Macron est celui qui se rapproche le plus de mes attentes pour 2017, et c’est pourquoi je voterai pour lui dès le premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recherche
Twitter